Categories

Accueil > Archives > Année 2005 > Mars 2005 > Classic and troubles

  • vendredi
  • 18
  • mars
  • 2005

Classic and troubles

2000, le XXe siècle s’achève avec force festivités, c’est la fin d’une époque qui a vu, entre autres, la naissance du rock’n’roll et nul ne sait ce que nous réserve l’avenir...

Quelque part en Rhône-Alpes, une histoire s’achève sans fracas et les prémices d’une aventure excitante se dessinent.

En effet les Cadillac Jones splittent, et le batteur et le guitariste, additionnés d’un bassiste recruté par petites annonces donnent naissance, aux Classic And Troubles. Let it Roll !

Année 2004, les Classic and Troubles après avoir exploré l’Hexagone en long en large et en travers, donnant pas moins de 400 concerts, mettent la main àleur second opus Deadly Game. Le rock àcinquante ans, il est de retour sur nos platines, c’est du moins ce qu’annonce avec un certain opportunisme, l’ensemble de la presse généraliste qui n’hésite pas ày consacrer de nombreux articles, voir même des hors séries. Nos Classic And Troubles, Classic pour les costards noirs 60’s, Troubles parce que le rock en mauvais garçon digne de ce nom traîne ses guêtres en dehors des circuits établis, toujours àla marge écument bars enfumés, et salles spécialisées . Le power trio est resté fidèle au rock des origines et perpétue le style pub-rock, passionné de blues, plus particulièrement du Doctor Feelgood, des Inmates ou des Nine Below Zero et aussi d’ACDC, pour finalement décider de ne pas trancher, pour eux le rock est un et indivisible. If you’re looking for troubles...

En début d’année le trio est en studio posant les bases de leur second album, le premier On the Phone, paru en 2002 chez Outside Records, leur vaut le respect du public et celui des critiques. Leur nouvelle rondelle, intitulée Deadly Game, privilégie l’aspect rythmique des morceaux, pour qu’ils sonnent live et qu’ils conservent creux, bosses et aspérités, nos lascars peaufinent et soignent dans un second temps chants et solos. Résultat convaincant, qui leur vaut la signature sur un nouveau label Nocturne. Deadly Game contient des compos brutes, la griffe des Classic And Troubles, que l’on trouve déjàdans leur premier opus, enrichi cette fois du travail sur les arrangements de Michel Turco le boss de Studio Mag.

Deadly Game est fin prêt, et les Classic And Troubles fourbissent leurs instruments et piaffent de le défendre devant leur public. One for the money, two for the Show, three for the Classic And Troubles !

Voir en ligne : leur site web

Partager