Categories

Accueil > Archives > Anne 2006 > Dcembre 2006 > GérardGérald Genty

  • vendredi
  • 8
  • décembre
  • 2006

GérardGérald Genty

Il était une fois un mec bâti comme un surfeur en tongs qui trahit parfois sa piscine où nous lavions connu comme chanteur, pour aller taquiner la vague et qui, en humble héros de la glisse, a réussi  surfer sur la crête de la renommée sans provoquer cette lame de fond showbiztique qui le »t peut-être englouti trop vite. Voyez-vous lhomme a du souffle, le chanteur fait de la résistance.

Nous y revoil . Mais la piscine, finalement, cest bien trop souvent couvert. Alors quun plan deau, cest pas pareil. La mer bien s »r, ou un lac ou même un étang. Tiens cest bien ça, un étang pour y faire des ronds dans leau, des jeux de mots où Ferrari et Sim vont si bien ensemble. Ou encore pour se proclamer sans honte le meilleur chanteur de tout létang. Cest juste et sincère puisque quand il sera grand il ne sera ni steward, ni dentiste, ni même cosmonaute. Le mieux est donc effectivement quil reste  la guitare, Gérald. Même si parfois il ne lui reste quun jour pour répéter son prochain « pestacle  », Gérald Genty, chanteur de son état, confesse dans ce disque ce quil ne pouvait pas avouer auparavant : « les instruments sont comme des aimants, les doigts comme des amants  ». Ne le dites pas trop fort, je crois quil a une touche et que dans ce cas précis cest dans ses cordes. Il est trop tard pour que Gérald Genty devienne quelquun dautre. Un prénom qui naura jamais de plomb dans son L, et un nom propre qui au figuré devient la définition même de cette douce dérision qui forge le talent du plus grand chanteur de tout mon temps.

Voir en ligne : son site web

Partager