Categories

Accueil > Archives > Année 2006 > Avril 2006 > Fake Oddity

  • vendredi
  • 28
  • avril
  • 2006

Fake Oddity

Au début, c’est l’histoire d’un groupe comme il doit s’en monter une dizaine chaque semaine dans l’Hexagone. Un chanteur et un guitariste qui se rencontrent par petites annonces sur internet ; un bassiste et un batteur amis d’enfance qui cherchent un groupe àintégrer. Particularité de départ de ce quatuor : le chanteur, Faik, vient de Turquie, et a déjàsous le coude une expérience similaire dans son pays natal, ainsi qu’une poignée de chansons et un charisme bien pratique quand on a pour objectif premier de faire de la scène. (Faux) problème de départ : les quatre fantastiques n’ont pas vraiment de racines musicales communes.

"C’est vrai qu’au début, Faik amenait quasiment tout, il avait ses petits morceaux, il chantait. Ça a permis de composer assez vite. Mais aujourd’hui, on fonctionne tous ensemble, la composition est vraiment collective" explique Fred. Car ce chanteur-làa vraiment quelque chose de spécial : sa manie de finir les concerts torse nu, sa voix àla Jeff Buckley et son sourire ineffaçable pousseraient pas mal de filles àmiliter pour l’entrée de la Turquie en Europe.
Mais cette présence-làn’occulte pas (au contraire) l’originalité du groupe tout entier. Parti sur des ballades atmosphériques, Fake Oddity a depuis suivi le mythique conseil donné par Aimé Jacquet àRobert Pirès : ils ont musclé leur jeu.

Partager