Categories

Accueil > Archives > Année 2006 > Avril 2006 > Fake Oddity

  • vendredi
  • 28
  • avril
  • 2006

Fake Oddity

Au dĂ©but, c’est l’histoire d’un groupe comme il doit s’en monter une dizaine chaque semaine dans l’Hexagone. Un chanteur et un guitariste qui se rencontrent par petites annonces sur internet ; un bassiste et un batteur amis d’enfance qui cherchent un groupe Ă intĂ©grer. ParticularitĂ© de dĂ©part de ce quatuor : le chanteur, Faik, vient de Turquie, et a dĂ©jĂ sous le coude une expĂ©rience similaire dans son pays natal, ainsi qu’une poignĂ©e de chansons et un charisme bien pratique quand on a pour objectif premier de faire de la scène. (Faux) problème de dĂ©part : les quatre fantastiques n’ont pas vraiment de racines musicales communes.

"C’est vrai qu’au dĂ©but, Faik amenait quasiment tout, il avait ses petits morceaux, il chantait. Ça a permis de composer assez vite. Mais aujourd’hui, on fonctionne tous ensemble, la composition est vraiment collective" explique Fred. Car ce chanteur-lĂ a vraiment quelque chose de spĂ©cial : sa manie de finir les concerts torse nu, sa voix Ă la Jeff Buckley et son sourire ineffaçable pousseraient pas mal de filles Ă militer pour l’entrĂ©e de la Turquie en Europe.
Mais cette prĂ©sence-lĂ n’occulte pas (au contraire) l’originalitĂ© du groupe tout entier. Parti sur des ballades atmosphĂ©riques, Fake Oddity a depuis suivi le mythique conseil donnĂ© par AimĂ© Jacquet Ă Robert Pirès : ils ont musclĂ© leur jeu.

Partager